Histoire de famille

Les années 2000 – créations maison

Dans les années 2000, Florence Rouanet-Riboud devient la directrice artistique de Victoire.

« Victoire, c’est toute ma vie, j’y suis entrée à l’âge de vingt-deux ans comme assistante sur la collection. Puis je suis revenue, après quelques années d’absence pour ouvrir la boutique mixte de la rue Duphot.
Dans l’intervalle, Victoire avait connu beaucoup de changements, la mode s’était refermée sur ses basiques, on vivait en jean et en boots. Il n’y avait plus vraiment de mode féminine, presque plus de jupes, de robes… Je trouvais que les boutiques Victoire n’étaient plus assez «fille», j’ai donc proposé de faire revenir la mode chez Victoire.
Pour les achats, je marche au coup de cœur, c’est très instinctif. La couleur, c’est la première caractéristique de Victoire, pour la femme comme pour l’homme. Ensuite, c’est un mélange, de style, de créateurs, un goût parfois osé mais qui reste du «bon goût» : une sorte de valeur sûre. Je n’hésite pas à prendre des risques, à faire jurer les couleurs selon les critères établis et à chaque saison, je choisis quelques «mistigris», des pièces qui détonnent mais rendent les boutiques très vivantes. »

Victoire lance sa collection.

C’est le styliste Patrick Kelly qui dessine les premiers modèles.
Comme dans les maisons de haute-couture, le travail de conception se fait de façon artisanale : nous dessinons, puis nous développons des modèles en toile à patron. A partir de ces modèles, nous essayons, nous discutons, nous choisissons, nous améliorons, nous recommençons…
Pour les hommes, nous créons des chemises qui n’ont jamais de col rigide. Nous choisissons entre soixante et quatre vingt variantes de tissu chaque saison.  Nous privilégions le bleu. Les manches courtes sont bannies (nous roulons les manches longues).
Nos pulls en cachemire se déclinent dans une infinité de belles couleurs, mais jamais en noir.

Pour les femmes, les tissus sont chinés, les basiques partent à l’aventure, sans diktat à part celui de nos envies. Pour les pulls en cachemire, les volumes changent chaque saison et s’adaptent à ce que vous portez, et à vos envies. Chaque hiver et aussi chaque été, nous créons une dizaine de nouveaux modèles, dans une dizaine de nouveaux coloris. En ce qui concerne les chemises, Florence a longtemps piqué celles des hommes, avant de décider de lancer une vraie collection de chemises d’hommes pour femmes : la chemise boyfriend qui vous va.